Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 01:01


Désolée par avance, ceci va être un article aussi décousu que le précédent!

Avant de rentrer dans le vif du sujet, beaucoup l'ont remarqué: Boulet a publié jeudi une histoire sur l'homophobie (suite à la mobilisation du 17 mai, ou plutôt "non-suite"!), qui m'est directement dédiée. Mais comme je lui ai dit, elle est dédiée à tellement plus de gens que moi. Si vous ne l'avez pas lue, elle est ici. Je vous conseille de lire également ce qu'il a écrit à ce sujet dans sa page de commentaires.

Etant donné que - comme au moment de la mobilisation sur mon blog - sa page de commentaires a donné lieu à certains débats, je me suis mise à suivre le fil des conversations durant la semaine. C'est comme ça - par hasard - que je suis tombée sur des accusations exacerbées qui m'étaient directement destinées. Un peu vers mon blog, un peu vers mes lecteurs, mais surtout vers ma personne.
Bon, personnellement jacasser dans le dos de certains via le blog des autres je trouve ça plutôt lâche et collégien, et vu que j'aime pas trop me replonger au temps de mes appareils dentaires j'évite d'arrêter ma route pour si peu. Sauf que voilà, porter des accusations aussi dégueulasses et mensongères, en plus sur une page de commentaires aussi consultée que celle de Boulet... ça me fait le même effet que de me faire vomir dessus volontairement et en public, la moindre des choses c'est donc d'essuyer ce dégueulis un peu comme je peux.

Outre le ton particulièrement méprisant que j'ai pu inspirer à cette personne (ah oui au fait, je n'ai aucun lien avec elle/lui, on n'a jamais été présenté(e)s, elle/il ne me connaît donc qu'à travers les bribes de ce blog) j'ai également dû lui donner (encore une fois à travers le blog, je suppose) des interprétations totalement erronées sur mes intentions. Aux personnes qui ont pu avoir la chance de lire sa poésie, je tiens à démentir les propos qu'elle/il me donne. Je n'ai jamais dit ni même pensé "Regardez-moi sinon je n'existe pas", ni même "je suis gentille et martyr, tout le monde est méchant". A vrai dire, ces déclarations ne reposent sur rien de concret si ce n'est du ressenti. Je n'ai jamais eu besoin du blog, ni en tant que personne, ni en tant qu'auteur, ni en tant qu'homo (vu le reste du message, il s'agit visiblement de cette troisième détermination), et si je me considérais comme martyr et le reste de la planète comme un ennemi, je ne tiendrai pas ce blog justement, ou du moins pas de cette manière. Ca me rend bien triste de n'évoquer que cela à certains, et encore une fois ça n'était aucunement mon intention.
Il paraît ensuite que je ne parle quasi que de ma sexualité.
Ah?
Bon ben attendez je compte... Alors oui j'ai parlé nombrilistement de ma sexualité au moment de la Journée contre l'Homophobie, soit il y a deux mois. Ensuite, on remontant dans le temps il y a le 30 avril 2009, le 8 octobre 2008  éventuellement, selon le point de vue qu'on peut avoir, et euh... ah le 23 juillet 2008 je roule aussi une pelle à Sandrine! C'est absurde, je me relis une vingtaine de pages de blog et c'est tout ce que je trouve. Non franchement, je ne comprends pas puisqu' il n'y a aucune argumentation pour alimenter ces propos qui se veulent de véritables affirmations! Ou bien serait-ce Super Goui-Goui qui dérange notre poète? Ou certains Baisers du Jour de l'époque peut-être..?

Je vais pas m'étendre sur ma soit-disante "naïveté qu'il y a à m'émerveiller d'avoir plein de fans à fond contre l'homophobie
" qui me fait juste marrer, pour en arriver tout de même au pire. Il paraît donc que Djou" passe son temps à se dessiner toute nue en train de faire des trucs à sa copine".

Alors je tiens à m'excuser platement auprès de tous ceux qui ont accouru sur mon blog après avoir lu ça pour essayer de dénicher des images pornographiques telles que décrites ci-dessus, ils ont bien dû être déçus! Oui je suis désolée, il n'existe pas de telles images sur ce blog!
Inti a lui-même réagi dans la page commentaires en question, pour démentir ces accusations hier (et je l'en remercie encore). Il cite deux notes qui pourraient s'approcher du problème. Cette note où je ne suis absolue pas toute nue et où on suppose que nous faisons un câlin (mais on voit rien, désolée encore) et celle-ci qui n'est absolument pas autobiographique, qui se passe dans le noir et qui est plutôt un jeu sur le langage, l'impact de sa place dans la case etc... Ah par contre si vous voulez me voir toute nue (mais je fais rien à ma copine, encore-encore désolée) j'ai participé à la série bloguesque "In bed with Sti" à voir ici, et la série en question par là, avec plein d'autres blogeurs tout nus!

Voilà, tout ça pour dire que, ok vous avez le droit de vous dresser tout un plan horrible dans votre tête à propos de moi, du blog, de mes lecteurs, mais si vous déversez des flots pareils de mépris sur internet, ayez au moins des accusations valables basées sur de véritables arguments. Parce qu'au bout du compte il y aura toujours quelqu'un pour démonter vos mensonges, et que ces situations n'apportent rien à qui que ce soit: vous blessez une personne, vous vous rendez ridicules, et la confiance que les autres attribuent à vos paroles futures est considérablement réduite.


Bref, on est complètement à côté du sujet d'aujourd'hui, c'était long à développer mais je me devais de démentir ces accusations que je juge particulièrement terribles. Personne ne m'avait jamais insultée aussi gratuitement et si une autre personne se sentait de partir sur ce chemin, je préférais lui montrer tout de suite que ça ne mène nulle part, pour les notions évoquées au paragraphe précédent.
Et encore une fois, je suis la première désolée à constater le mépris et le rejet que je peux inspirer aux autres.


Alors alors... je reviens à ma naïveté émerveillée qu'on me reproche pour remercier tous ceux qui m'ont  laissé des messages de soutien dans mon précédent article. Je n'avais pas précisé une des raisons qui fait que je ne peux prendre aucun retard sur le projet. En fait le livre est attendu pour certains évènements officiels (je garde encore le secret un moment, oui je suis pénible) qui ne sont pas décalables. Et je ne peux pas non plus passer à côté de ces évènements!
Donc officiellement le livre sort toujours pour mars 2010, et moi je vais devoir carburer sur la couleur dès que les bleus arrivent, et ce jusqu'en décembre.

Merci à ceux qui ont suggéré de me reposer ou de prendre des vacances, mais je suis sur plusieurs commandes et boulots qui me sont tombés dessus tous en même temps. Je me plains pas hein, au moins je peux déclarer des jours de travail et faire de la bd (même de la pédagogie bd).





En ce moment d'ailleurs je bosse sur un super projet pour une ASBL. J'aurai l'occasion de vous en reparler dans la semaine, avec les planches achevées à l'appui. Ca a été dur de sortir de ma torpeur mais une fois dessus, j'étais bien contente de rebosser façon tradi' : dessin - encrage - aquarelle. En gros, je n'avais pas travaillé comme ça depuis 1an, voire 2.





 


Un dernier appel à ce sujet concernant la boutique en ligne. Les "The K's" et les "Carnets" sont tous partis mais il reste des exemplaires de "Nouvelles" (6, pour être précise!), qui est le livre le plus professionnel des 3 justement, puisque c'est une suite d'histoires courtes, sous forme de bd classique (comme dans les images ci-dessus).
Merci en tous cas à tous les acheteurs, une fournée part encore par la poste demain. Si vous êtes curieux, vous pouvez voir ici quelques dédicaces faites pour des livres commandés.

Bon, il va être une heure du mat' et demain matin je pars gérer une vingtaine d'ado pour leur communiquer l'amour de la bd alors il serait temps que j'aille dormir.
Si vous avez eu le courage de tout lire, je vous félicite.

Je reviens avec des vraies notes bientôt, et éventuellement je parlerai à mort de ma sexualité pour ne pas décevoir les badauds.





{Edit du 13 juillet, 23H: Etant données les excuses présentées par le dit-auteur, le sujet est clos.}


Partager cet article

Repost 0
Published by Djou - dans Notes de blog
commenter cet article

commentaires

uneblondeaubled 27/07/2009 16:38

premières victimes des cons : les femmes.
secondes victimes des cons : les homos.
troisèmes victimes des cons : les gens de culture différente.
dans toutes les sociétés, on retrouve cet universel merdique et dans cet ordre là. Il est temps que ça change.
Osons inventer, créer, des aventures pleines d'érotisme, de sexualité, d'amours qui nous ressemblent. Soyons émancipé(e)s, soyons fièr(e)s, soyons folles. Si ça dérange les cons, tant mieux. la provocation est plus que jamais nécessaire pour leur faire comprendre que chacun a le droit de vivre sa vie.
Ton talent n'est ni homo ni hétéro, il s'impose de lui même pour ce qu'il est -réel don pour le dessin et la bd.
Laisse les cons dans leur frustration et ne leur jette pas un regard. Bises

Obion 20/07/2009 12:07

juste pour dire... Que tu donnes quand même beaucoup d'importance à des cons qui ne méritent même pas une seconde de ton attention.
bises

magikat 18/07/2009 14:14

waw.

Kima 16/07/2009 17:35

En quoi être d'une naïveté émerveillée est un bien grand mal ? A l'heure où l'attitude blasée est valorisée, c'et toujours rafraîchissant de voir des gens engagé et qui arrivent encore à s'émerveiller ou s'enthousiasmer.

Bref, ça fait un moment que je suis ton blog et ta BD m'intéresse pas mal :)
J'aurais bien aimé faire un petit truc que l'homophobie, mais passer après Boulet ou Romain j'ai oublié son nom, dur.

Bonne continuation !

Nab 16/07/2009 01:56

Salut Djou,
je découvre ton blog aujourd'hui (par des liens un peu complexes, l'un enchaînant l'autre) et je me suis plongée dans tes magnifiques dessins, drôles, intelligents, piquants et juste au moment où je me dit, bon allez j'arrête, je le mets dans mes favoris, ah au fait, c'est où le première page, je lis cet article et je ne pouvais pas ne pas réagir et te laisser un petit commentaire de soutien, de pensée et de toute-façon-on-les-emmerde-les-cons.... si apparement le Monsieur en question s'est excusé, c'est encore mieux, mais c'est juste pour te dire que face à la minorité agressive qui s'exprime haut et fort, il y a une majorité de gentils, malheureusement souvent silencieux...
Bon courage pour tout ton boulot, sforza et à bientôt ;-)