Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 18:27


Pour l'anecdote, cet article m'est venu lors du One Shot Festival, une jeune fille qui se reconnaîtra m'avait demandé "un canard". Et de ce que je lui ai dessiné a émergé ceci..














Partager cet article

Repost 0

commentaires

Brume 05/09/2009 14:08

Ah mais ce que je voulais dire c'est que son reflet est exactement le même, les mêmes traits, le même dessin. C'est complétement fou :)

Brume 05/09/2009 12:59

Dans l'avant dernière case, quand le vilain petit canard se regarde dans l'eau ... son reflet ... c'est ExACTEMENT le reflet qu'il a dans le court métrage animé de Walt Disney ... hasard ? :)

Djou 05/09/2009 14:03


Ah tiens? En effet ça tient du hasard, mais comme j'ai suivi le texte du conte à la lettre, à mon avis il n'y a pas que Disney ou moi qui l'ayons mis en scène de cette manière.


Nairolf 06/08/2009 22:42

Magnifique, cette mise en scène du vilain petit canard !
Tes dessins et tes idées me rendent accrocs à ton blog ;-)

wandrille 06/08/2009 11:23

Très jolie note. Et qui tombe pile poil avec l'existence de son créateur en plus, c'est étonnant.
Le problème de la chute de cette histoire (celle d'andersen, donc) c'est qu'il pose comme acquis qu'il y a UNE beauté et que donc le vilain petit canard est en fait un beau cygne, les cygnes étant plus beaux que les canards...
Donc, retransposé dans ton histoire, les homos seraient plus beaux, plus grand plus fort que les hétéro (je sais que tel n'est pas ton point de vue, mais vu les réactions).
Toi tu atténue le propos en voyant effectivement le côté plus juste de l'affaire, à savoir qu'on ne peut être apprécié par tous et que sa personnalité ne peut être justement apprécié que par des gens ayant le même genre de personnalité. D'où le deuxième écueuil, que tu note très justement en chute, je m'étonnes que personne ne l'ai remarqué, c'est que cela conduit à la ghettoïsation.

A mon avis la vérité est ailleurs. La beauté n'est pas dans la personne, mais dans l'oeil de celui qui la regarde.

Prenons un objet. Quelconque. La plupart des gens ne le regarde pas, il traine dans un coin, il ne ressemble pas aux objets qu'on trouve dans la vie courrante, on le met de côté. Arrive quelqu'un qui trouve cet objet, le trouve beau, le dépoussière, lillumine et, ainsi mis en valeur, il devient un "bel objet", au moins aux yeux d'une personne.
En revanche, si tu mets cet objet au milieu d'autres qui lui ressemblent, tu en fais simplement un exemplaire au milieu d'une série. Alors certes, tu le banalise, il n'est plus à l'écart. Mais il n'est plus une individualité.
C'est ma vision de la ghettoïsation.

L'important n'est pas d'être beau, c'est de trouver quelqu'un qui vous rende beau et qui vous aide à vous aimer vous même.


Quel truc de tafiole, ce que je dis, je vais ratonner quelque pédés pour revenir à moi même.

Djou 06/08/2009 12:27


héhé mais moi-même je TE trouve beau quand tu dérives!
Je te rejoins sur ce que tu dis de la beauté. Et du même coup, vouloir lier le "beau" au "bon" tombe à l'eau.

Et sinon, je m'en suis rendue compte avec les réactions obtenues, le choix du conte et de ma narration est assez maladroite. En sachant que tout le contenu n'avait de l'importance que pour arriver
à ma dernière case, et que chacun en a tiré beaucoup de choses - mais pas tellement ce que je voulais dire! - j'aurais dû le voir venir.


Depass 04/08/2009 15:56

"Il faut être aveugle pour ne pas voir qu'à notre époque, la bien pensance se loge précisément dans le discours gay militant, citoyen et vigilant et non chez ceux qui auraient l'outrecuidance de jeter un regard critique sur leur "revendications" et autres fiertés. "
La bien-pensance c'est le fait de vouloir imposer sa pensée aux autres en refusant catégoriquement l'ouverture à certains sujets.
Quand bien même les bien pensants homophobes seraient en position de victimes, ce qui n'est pas le cas (comparons le taux d'agressions physiques et verbales envers les homosexuels avec celui envers les homophobes), ça n'en seraient pas moins des bien pensants. Ce n'est pas parce que les témoins de Jéhova ont été persécutés pendant la seconde guerre mondiale qu'ils ne représentent pas une secte dangereuse. Je connais mal le "discours gay et militant" car je n'ai pas l'occasion de l'entendre tous les jours à tous les coins de rue, mais il me semble que c'est un discours avant tout défensif, en réaction aux attaques. Même s'il est vrai que ce discours peut parfois prendre des côtés anachroniques (l'homosexualité n'est plus illégale) ce n'est pas un discours agressif. En revanche nombreux sont ceux qui dénoncent la "pensée unique" et qui n'hésiteraient pas imposer la leur s'ils en avaient les moyens.
Quand à ceux qui jettent un "regard critique", vous parlez des Christian Vanneste et compagnie ? Mauvais exemple.